Groupe de recherches sur les enjeux sociaux contemporains en Nouvelle-Calédonie

L’environnement comme enjeu social

Usines de la SLN

En Nouvelle-Calédonie, au cours des années 1990 et 2000, les questions d’environnement ont pris une place nouvelle et parfois centrale dans les conflits et débats sociaux, politiques, culturels et économiques, et cela pour deux raisons principales.

D’une part, parce que la biodiversité néo-calédonienne, étudiée dès les premières explorations européennes, est considérée comme exceptionnelle à l’échelle mondiale.

D’autre part, parce que l’activité minière est à la fois source de pollutions diverses, nombreuses et visibles (des eaux, des sols, de l’air), mais aussi destructrice d’une biodiversité considérée comme particulièrement remarquable dans les maquis miniers.

Dans le contexte actuel marqué par l’existence de deux importants projets miniers, les questions environnementales sont au cœur de conflits violents entre les mineurs et les populations locales, kanakes notamment. Dans le cadre de cet axe de recherche, il s’agit d’étudier d’une part l’histoire de ce processus d’émergence de l’environnement comme enjeu social, politique, économique et culturel, et d’autre part, les différentes modalités de son existence actuelle.

Dans le contexte spécifique de décolonisation qu’ont ouvert les Accords de Nouméa, la lutte pour la défense de l’environnement et pour le contrôle des ressources naturelles, notamment au nom de l’autochtonie, apparaît comme un des principaux lieux d’expression des tensions liées au rééquilibrage entre communautés.

Les derniers textes en lignes sur cet axe :

plan | contact | RSS | credits | Réalisé par Mutins |